jeudi 30 janvier 2014

[Beauté] Masque capillaire ayurvédique anti-chute


Il y a quelques temps, j'ai reçu un lot de poudres ayurvédiques de la part d'Anne-Marie (CosmétOrganic), oui oui oui je suis gâtée ! Au programme : Amla, Kapoor Kachli, Orange, et Tépezcohuite. Sans attendre, j'ai été farfouiller sur les fiches Aroma zone pour connaitre leurs propriétés et aussi savoir dans quels types de soins je pouvais m'en servir ... Et j'ai trouvé cette recette AZ ! N'ayant pas tous les ingrédients, j'ai changé quelques petites choses, voici donc ma version de la recette.

Ingrédients : 

Phase A
10% d'huile de ricin (adoucissant - fortifiant - réparateur)
8% de BTMS (émulsifiant - conditionneur capillaire)

Phase B
72% de macérat aqueux de kapoor Kachli et amla à 10% (stimulant - fortifiant - régénérant - anti-chute)

Phase C
4% de provitamine B5 (stimulant - fortifiant - apaisant)
4% de glycérine (humectant - hydratant - adoucissant)
0.50% d'huile essentielle de Sauge sclarée (anti-chute - cheveux gras - antipelliculaire)
0.50% d'huile essentielle de Citron (anti-chute - cheveux gras)
1% de cosgard (conservateur)

Mode opératoire :
  • Chauffez séparément au bain-marie la phase A et la phase B.
  • Lorsque les deux phases sont chaudes (70C°), sortez les récipients du bain-marie, et versez la phase B dans la phase A. 
  • Mélangez pendant 3 minutes et plongez le récipient dans un fond d'eau froide, cela va accélérer la prise de l'émulsion. 
  • Ajoutez enfin le reste des ingrédients (phase C) un par un. Mélangez bien entre chaque ajout pour que votre préparation soit homogène. 
  • Coulez la préparation dans un pot préalablement désinfecté.

Utilisation :

J'applique ce masque sur mes racines humides, je laisse poser 10/15 minutes, et ensuite je file faire mon shampoing ! Pour ne pas asphyxier mon cuir chevelu, je fais ce masque une fois sur deux, ou sur trois, selon mes besoins, mais pas à chaque shampoing.


Alors, conquise ?

Pour tout vous dire, j'ai quasiment terminé la portion de 100 grammes que je me suis faite, et j'ai terriblement envie d'en refaire ! Mes cheveux sont plus forts, plus vigoureux, j'en perds moins ! En plus, je trouve l'odeur du masque très agréable, ça me fait penser à du thé. Que puis-je vous dire à part ça ? La texture est fine, facile à étaler, bref c'est top.

C'est donc certain, je vais en refaire ! Mais avec des petites variantes : je pourrais remplacer le BTMS par la cire émulsifiante N°3 par exemple ! Affaire à suivre les filles ;)
Mais surtout je remercie Anne-Marie de m'avoir envoyé ces poudres, ça faisait un moment que je les zieutais sur AZ, je suis super contente !

vendredi 24 janvier 2014

[Beauté] De beaux ongles sans vernis


Aujourd'hui je vous présente un accessoire que j'adore ! J'ai nommé la polisseuse (ou bloc polissoir). Bon, entre nous ça sera "polisseuse" car je trouve le nom officiel particulièrement moche.
Je suis sûre que certaines d'entre vous connaisse déjà cet accessoire, mais pour d'autre ça doit être un peu un OVNI (comme pour moi avant que je l'adopte définitivement). Voici donc la chose :


Comment ça marche ?

Alors c'est vraiment tout simple ! Le bloc à 4 faces,  et une face = une action : 1. Limer, 2. Lisser, 3. Adoucir, 4. Faire briller. Il suffit donc de passer chacune des faces sur chacun de vos ongles, et le tour est joué ! Vous voyez, étapes pas étapes, vos ongles s'embellir, se lisser, s'adoucir. C'est pas mal hein ?!


Les résultats !

Les résultats sont visibles de suite et pour longtemps ! Evidemment, l'ongle pousse donc il faut le refaire de temps en temps, mais pour ma part ce n'est pas plus d'une fois par mois, et puis de toutes façons c'est un plaisir de le faire. 
Concrètement, avec cet accessoire, vos ongles brilleront de mille feux ... comme si vous aviez mis du vernis transparent ! Et tout ça, sans une gouttes de plastique tout beurk sur vos jolis ongles naturels ! Voici justement les miens (le côté brillant des ongles n'est malheureusement pas très visible sur la photo) : 


Alors par contre, je vous conseille d'y aller doucement, surtout si vous avez des ongles fins et cassant : deux ou trois petits coups et c'est bon, pas besoin d'y aller comme une folle !


Où l'acheter ?

Je l'ai trouvé chez The Body Shop à 5.50€ ! Bon, ce n'est pas une enseigne où je vais souvent, vous vous en doutez bien, mais niveau accessoires, je les trouve plutôt bien. 

Voili voilou ! J'espère que cette petite revue vous aura plu, et surtout qu'elle vous convaincra à "investir" dans cet accessoire devenu indispensable pour moi ! 

lundi 20 janvier 2014

[Beauté] Déo maison : efficace ou pas ?


Réaliser un déodorant maison et efficace sur moi est un vrai défi ! Ce n'est pas très glamour, mais il faut dire les choses comme elles sont : j'ai tendance à beaucoup transpirer et ça ne sent pas forcément la rose comme vous vous en doutez ... Donc faire un déodorant qui soit tout autant efficace que naturel se révèle être une vraie épreuve !
Pour cette grande première, je me suis inspirée d'une recette que la maman de ma meilleure amie utilise, et qu'elle trouve assez efficace. C'est une recette Aroma zone, mais comme d'habitude, je n'ai pas pu m'empêcher de substituer quelques ingrédients, histoire de faire ça à ma sauce ! Voici ma recette.

Ingrédients : 

Phase A
85% d'hydrolat de lavande (astringent - purifiant - cicatrisant - rafraîchissant)
2% de glycérine (humectant - hydratant - adoucissant)

Phase B
1% de gomme Guar (gélifiant - épaississant)

Phase C
3% de complexe déodorant Farnesol-Lemonester (bactériostatique - déodorant - respectueux du processus naturel de transpiration)
2% de provitamine B5 (hydratant - apaisant - réparateur)
1% d'huile essentielle de Sauge sclarée (régulatrice de transpiration)
0.40% d'extrait CO2 de barbe de Jupiter (antimicrobien - déodorant - apaisant cutané)

Phase D
5% d'arrow root (absorbant - purifiant - toucher doux)
0.60% de cosgard (conservateur)


Mode opératoire :
  • Transférez la phase A dans un récipient puis mélangez.
  • Transférez la phase B dans un autre récipient.
  • Ajoutez en une seule fois et d'un seul coup la phase B dans la phase A puis agitez très vigoureusement sans attendre afin d'éviter la formation de grumeaux. Continuez d'agiter environ 2 minutes, un gel assez fluide et homogène se forme.
  • Dans un autre récipient transférez la phase C puis mélangez l'ensemble.
  • Ajoutez la phase C au gel puis mélangez soigneusement.
  • Ajoutez enfin la phase D matière première par matière première en mélangeant longuement entre chaque incorporation afin d'éviter les grumeaux.
  • Transférez la préparation dans votre flacon.

Alors, conquise ?

Avant de parler d'efficacité, je peux déjà vous dire que c'est une recette très simple à réaliser. Contrairement à ce que l'on peut imaginer, le nombre d'ingrédient reste raisonnable (surtout que j'en avais au moins la moitié dans mes tiroirs) ! 
Passons à la texture. Je la trouve assez fine, très facile à porter, je ne ressens pas d'effet collant que je trouve particulièrement désagréable avec les déo-billes du commerce. En effet, le gel sèche rapidement.

Et maintenant, le moment que vous attendez avec impatience ! Est-il efficace ?! Et bien, je suis déçue ... Il est super efficace au niveau apaisant, les quelques irritations que j'ai à cause de l'épilation sont rapidement calmées. Mais je le trouve très peu efficace au niveau des odeurs ! Même si ça ne sent pas vraiment la transpiration en fin de journée, il y a tout de même une odeur étrange, pas vraiment agréable, et je pense qu'elle provient de l'huile essentielle de sauge sclarée. 

En conclusion, le déo maison ce n'est pas encore pour cette fois ! Je vais le garder en tant que soin apaisant vu qu'à ce niveau il fonctionne super bien. Pour une prochaine fois, je vais réduire le dosage de sauge sclarée et privilégier les actifs dont l'odeur est neutre. Je verrai bien ce que ça donne, mais si cela ne fonctionne toujours pas, je pense que je changerai totalement de recette, peut-être est-ce la texture gel qui ne me convient pas !

vendredi 10 janvier 2014

[Beauté] Le vinaigre de cidre : meilleur ami de mes cheveux !


Ce petit article n'était pas spécialement prévu, mais vu l’ampleur de ma découverte, je me dois de vous en parler ! Ces derniers temps, j'ai croisé énormément d'articles faisant l'éloge du vinaigre de cidre, notamment pour ses bienfaits sur le cuir chevelu et donc les cheveux.
Ce qui a retenu mon attention, c'est que c'est un des ingrédients les plus efficaces pour limiter l'apparition des pellicules ... exactement ce qu'il me faut ! Mais ce n'est pas tout : il resserre les écailles des cheveux, et donne ainsi force et brillance aux crinières ternes et moles. 

Le rêve, n'est-ce-pas ? 

Depuis quelques semaines, j'utilise le vinaigre de cidre pour me rincer les cheveux après mon shampoing. La recette est toute simple, voici les ingrédients pour une dose :
  • 5 ou 6 cuillères à soupe de vinaigre de cidre BIO dans une bouteille de 1 litre,
  • remplir le reste de la bouteille avec de l'eau,
  • 5 gouttes d'huile essentielle de votre choix (optionnel).
Et le tour est joué ! Vous n'avez plus qu'à faire votre shampoing, et ensuite rincer vos cheveux avec tout le contenu de la bouteille. Mon astuce : je fais mon rinçage tête en bas dans la baignoire, comme ça je ne m'en met pas partout. Ensuite, laissez sécher vos cheveux normalement. 


Le résultat : 

Mes cheveux sont beaucoup plus faciles à coiffer, même sans après-shampoing je n'ai aucun nœud ! C'est lorsqu'ils sont secs que l'on voit une réelle différence : ils sont super souples et légers, brillants à souhait, et pas une seule pellicule pointe le bout de son nez ! 
Maintenant, je fais ce rinçage à chaque shampoing. C'est vraiment une très belle découverte, je ne peux plus m'en passer !

Et vous, avez-vous déjà testé le vinaigre de cidre sur vos cheveux ? 
Qu'en pensez vous ? 

jeudi 9 janvier 2014

[Beauté] Savon SAF "Douceur de la ruche"


Et oui nous y sommes ! En ce début d'année 2014, je me suis enfin lancée dans la SAF ! J'ai fait beaucoup de recherches avant d'établir ma propre recette. C'est vrai que j'aurais pu en suivre une toute faite, ce n'est pas ça qui manque, mais j'avais envie de faire un savon "rien qu'à moi".

Pour une première, je dois bien vous avouer que je suis contente du résultat, malgré que le final ne soit pas des plus sexy ... mais ça, ça sera pour la prochaine fois ! Et alors c'est difficile de faire un savon en SAF ? Et bien non, comme toute autre recette, il suffit de la suivre au pied de la lettre, et de respecter les règles de sécurité (bah oui c'est de la soude quand même). Allez, passons à la recette !

Ingrédients : 

40% d'huile de coprah
40% d'huile de palme
15% d'huile de ricin
5% de cire d'abeille

Réduction de soude à 9% 

Ajouts à la trace :
4% de miel liquide
1.5% de lait d'amande douce en poudre
1% de fragrance vanille 
0.20% de mica or



Quand on n'a jamais fait de savons en SAF, on en fait tout un drame d'utiliser de la soude ! Et une fois que c'est fait, et bien on se dit : "Ah ouais, c'est tout ? Ce n'est pas si compliqué en fait !", alors il ne faut pas avoir peur de se lancer !

Je n'ai pas eu de soucis majeur lors de la fabrication, j'ai juste constaté que la trace est apparue très très vite (en à peine 2 minutes), mais du coup je l'ai coulé plus vite dans mon moule (offert par mon chéri) ! Heureusement, j'avais bien préparé avant mes ajouts, et ils étaient à porter de main, comme ça j'ai tout de même pu les mettre.
Un peu plus de 24h après, j'ai démoulé mon pain de savon, et j'ai fait mes découpes. A mon grand étonnement, ça a été plutôt simple de le découper, et je suis contente car dans l'ensemble c'est assez droit ! Ça me fait en tout 9 savons d'environ 80 grammes chacun.
Maintenant, il y a plus qu'à attendre au moins 4 semaines ! Je sens que ça va être un peu long, j'arrête pas de les regarder et de les sentir, parce qu'ils sentent trop bon !

Bref, voila le compte rendu de "ma première fois" en savonnerie. Je vous donne rendez-vous dans environ un mois pour le test du savon ... Que je suis impatiente !